La Nature est le Vrai Joyau !

La forêt tropicale, Alto Orinoco, Amazonas, Venezuela

« l’or cannibale … Nos aînés ne connaissaient pas l’argent… L’argent ne nous protège pas… il ne crée pas notre joie. Pour les Blancs, c’est différent. Ces blancs sont des mangeurs de terre couverts de fumées épidémiques. Ils pensent qu’ils sont tout-puissants, mais leur pensée est pleine de ténèbres. »                                      – du porte-parole et chaman Yanomami Davi Kopenawa, La chute du ciel

«Cette bague Cartier si spéciale» – montage photo: série «Pas de Cartier» – Barbara Crane Navarro – avec bague Cartier «LOVE» dégoulinant de sang symbolique, publicité pour Cartier, destruction minière d’or photo: João Laet

« Nous avons fait du tort, corrompu et ruiné… Nous sommes coupables, nous avons trahi… Nous avons volé, nous avons calomnié… Nous avons perverti et égaré… Nous avons été faux… Nous nous sommes coupés de la vérité, et la réalité existe pour nous divertir. Nous nous cachons derrière les distractions et les jouets. »             – de John Le Carré, Le tailleur du Panama

Oui, mais cela peut changer… Nous, les consommateurs, pouvons devenir le changement que nous voulons voir dans le monde lorsque nous changeons la façon dont nous achetons et considérons ce que nous possédons. Combien en faut-il?

Qu’est-ce qui rend la vie utile? Est-ce le jouet de luxe le plus cher? Est-ce que cela apaise l’anxiété liée au statut – être admiré pour les objets que nous possédons, les objets qui peuvent être acquis avec de l’argent?

Ou pourrait-il être l’occasion d’admirer, d’apprécier et de protéger la nature?

« NON à l’OR de SANG ! » – montage photo: série« Pas de Cartier » – Barbara Crane Navarro

Offrir des cadeaux est un processus émotionnel, trop souvent influencé par la pression sociale. Faire preuve d’appréciation ne signifie pas dépenser d’énormes sommes d’argent pour des articles de luxe clinquantes. Il existe de nombreuses façons de faire un cadeau sans nuire à la nature ou à la vie des peuples autochtones, dont aucune n’implique de l’or ou des diamants. Offrir un cadeau enraciné dans l’amour et le sens signifie NE PAS offrir un cadeau qui déracine les arbres forestiers et dégrade la vie des autres! Je ne peux pas imaginer éprouver du plaisir à porter un bijou en or ou en diamant tout en sachant que leur extraction cause tant de misère aux peuples autochtones dans les forêts ravagées par les mines.

Des dizaines de milliers d’arbres de la forêt tropicale doivent être déracinés, des centaines de tonnes de sol extraites et mélangées à des dizaines de tonnes de polluants environnementaux toxiques qui contaminent les terres autochtones et les sources d’eau afin d’extraire 1 1/2 gramme d’or par tonne de sol pollué pour une bague en or, un bijou en or, une montre en or ou un accessoire en or…

Cette dévastation est ce que vous recevrez pour la Saint-Valentin si votre cadeau est en or!

Photo: Cartier – Publicité pour la boutique Cartier à Paris / Mine d’or détruisant la forêt

Veuillez réévaluer votre relation avec les symboles de statut et les jugements des autres; reconsidérez votre relation au consumérisme, au matérialisme et à vivre une vie basée sur la compétition pour acquérir des choses sans égard pour l’environnement.

Qu’est-ce que le vrai contentement et la vraie compassion? Qui paie le prix de nos excès? En effet, combien est-il suffisant?

S’il vous plaît, aidez les Yanomami et les autres peuples autochtones dévastés par les ravages de l’extraction de l’or et du Covid-19 propagés par les mineurs d’or!

VEUILLEZ NE PAS ACHETER D’OR POUR DES CADEAUX!

VEUILLEZ NE PAS ACHETER OU PORTER DE L’OR!

« NON à l’OR de SANG ! 2 » montage photo: série « Pas de Cartier » – Barbara Crane Navarro avec publicité pour Cartier et photo retravaillée du lingot d’or

En savoir plus ici:

https://barbara-navarro.com/2020/04/24/le-vrai-cout-des-bijoux-de-luxe-les-cartels-blanchissent-largent-de-la-drogue-en-vendant-lor-de-sang-a-cartier-et-a-dautres-dans-lindustrie-du-luxe-et-les-peuples-indigenes-en-paient-l/

et aussi ici:

https://barbara-navarro.com/2020/04/12/la-fievre-de-lor-covid-19-et-le-genocide-des-yanomami/

About Barbara Crane Navarro - Rainforest Art Project

I'm a French artist living near Paris. From 1968 to 1973 I studied at Rhode Island School of Design in Providence, Rhode Island, then at the San Francisco Art Institute in San Francisco, California, for my BFA. My work for many decades has been informed and inspired by time spent with indigenous communities. Various study trips devoted to the exploration of techniques and natural pigments took me originally to the Dogon of Mali, West Africa, and subsequently to Yanomami communities in Venezuela and Brazil. Over many years, during the winters, I studied the techniques of traditional Bogolan painting. Hand woven fabric is dyed with boiled bark from the Wolo tree or crushed leaves from other trees, then painted with mud from the Niger river which oxidizes in contact with the dye. Through the Dogon and the Yanomami, my interest in the multiplicity of techniques and supports for aesthetic expression influenced my artistic practice. The voyages to the Amazon Rainforest have informed several series of paintings created while living among the Yanomami. The support used is roughly woven canvas prepared with acrylic medium then textured with a mixture of sand from the river bank and lava. This supple canvas is then rolled and transported on expeditions into the forest. They are then painted using a mixture of acrylic colors and Achiote and Genipap, the vegetal pigments used by the Yanomami for their ritual body paintings and on practical and shamanic implements. My concern for the ongoing devastation of the Amazon Rainforest has inspired my films and installation projects. Since 2005, I've created a perfomance and film project - Fire Sculpture - to bring urgent attention to Rainforest issues. To protest against the continuing destruction, I've publicly set fire to my totemic sculptures. These burning sculptures symbolize the degradation of nature and the annihilation of indigenous cultures that depend on the forest for their survival.
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

2 Responses to La Nature est le Vrai Joyau !

  1. nedhamson says:

    Reblogged this on Ned Hamson's Second Line View of the News and commented:
    Cannibal gold … Our elders did not know about money … Money does not protect us … it does not create our joy. For whites, it’s different. These whites are earth eaters covered in epidemic fumes.

    Liked by 1 person

  2. Pingback: La Nature est le Vrai Joyau ! — Barbara Crane Navarro – Tiny Life

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s