NON au stratagème du « cadre temporel » – Une aberration !

« Le « cadre temporel » est un chemin de l’ennemi de la forêt contre mon peuple. Le délai pour moi signifie voler plus de la terre Yanomami. Volez plus de nos terres qui ont déjà été délimitées, ratifiées et enregistrées par le gouvernement brésilien. »

Porte-parole et chaman Yanomami Davi Kopenawa

Depuis le 22 août, plus de 6 000 autochtones de 176 nations autochtones se sont rassemblés devant la Cour suprême du Brésil à Brasilia pour exiger que les juges statuent en leur faveur et rejettent le « cadre temporel » de 1988, adoptée par le gouvernement Bolsonaro en 2016 et promue par les secteurs de l’agrobusiness, l’élevage de bétail, de l’exploitation forestière et de l’extraction de l’or.

L’appel juridique du peuple Xokleng de l’État de Santa Catarina, soutenant que le « cadre temporel » est une interprétation trop étroite des droits autochtones qui ne reconnaît que les terres occupées par les communautés indigènes au moment où la constitution du Brésil a été ratifiée en 1988, est le cas que fait actuellement l’objet d’un débat à la Cour suprême.

Les communautés Xokleng ont été chassées de leurs terres ancestrales par les colons européens il y a plus d’un siècle. 

Si l’affaire est tranchée en faveur des Xokleng et que leurs terres sont restaurées, 830 agriculteurs risquent d’être expulsés des fermes sur des terres à l’origine volées aux Xokleng par leurs ancêtres, principalement allemands.

Si, cependant, le « cadre temporel » pour les revendications territoriales des autochtones est confirmée devant les tribunaux, cela créerait un précédent pour la répudiation des droits autochtones que le président d’extrême droite a promu depuis son élection. Il a déclaré que les peuples autochtones ont trop de terres, ce qui entrave l’expansion des intérêts commerciaux et des industries extractives.

Les photos satellites montrent clairement que les réserves indigènes contiennent les zones forestières les plus protégées et les plus intactes du Brésil.

Selon le rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones : « Si la Cour suprême accepte le soi-disant… argument du « cadre temporel » dans sa décision sur la démarcation des terres, cela pourrait légitimer la violence contre les peuples autochtones et enflammer les conflits en la forêt amazonienne et d’autres régions. »

Les peuples indigènes du camp « Lutte pour la vie » tiennent des banderoles proclamant « Bolsonaro Out ! » et « Le territoire indigène, c’est la vie » et « Notre histoire ne commence pas en 1988. Nous avons résisté pendant plus de 12 000 ans ! »

Le jugement sur la question du « cadre temporel  » de délimitation des terres indigènes est désormais suspendu jusqu’au 1er septembre.

LA MOBILISATION CONTINUE ! Des peuples indigènes de tout le Brésil sont toujours rassemblés au camp « Lutte pour la vie » à Brasilia contre « Marco Temporal Não » et pour la défense de leurs droits !

Plus d’informations sur les activités organisées par l’Articulation des Peuples Indigènes du Brésil sont ici :

apiboficial.org/luta-pela-vida/

Vous pouvez les aider en donnant des ressources financières pour entretenir le camp pendant cette semaine supplémentaire de mobilisation ! Merci!

Voici le lien en anglais et portugais :

doa.re/lutapelavida

About Barbara Crane Navarro - Rainforest Art Project

I'm a French artist living near Paris. From 1968 to 1973 I studied at Rhode Island School of Design in Providence, Rhode Island, then at the San Francisco Art Institute in San Francisco, California, for my BFA. My work for many decades has been informed and inspired by time spent with indigenous communities. Various study trips devoted to the exploration of techniques and natural pigments took me originally to the Dogon of Mali, West Africa, and subsequently to Yanomami communities in Venezuela and Brazil. Over many years, during the winters, I studied the techniques of traditional Bogolan painting. Hand woven fabric is dyed with boiled bark from the Wolo tree or crushed leaves from other trees, then painted with mud from the Niger river which oxidizes in contact with the dye. Through the Dogon and the Yanomami, my interest in the multiplicity of techniques and supports for aesthetic expression influenced my artistic practice. The voyages to the Amazon Rainforest have informed several series of paintings created while living among the Yanomami. The support used is roughly woven canvas prepared with acrylic medium then textured with a mixture of sand from the river bank and lava. This supple canvas is then rolled and transported on expeditions into the forest. They are then painted using a mixture of acrylic colors and Achiote and Genipap, the vegetal pigments used by the Yanomami for their ritual body paintings and on practical and shamanic implements. My concern for the ongoing devastation of the Amazon Rainforest has inspired my films and installation projects. Since 2005, I've created a perfomance and film project - Fire Sculpture - to bring urgent attention to Rainforest issues. To protest against the continuing destruction, I've publicly set fire to my totemic sculptures. These burning sculptures symbolize the degradation of nature and the annihilation of indigenous cultures that depend on the forest for their survival.
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

17 Responses to NON au stratagème du « cadre temporel » – Une aberration !

  1. Pingback: NON au stratagème du « cadre temporel » – Une aberration ! — Barbara Crane Navarro – Tiny Life

  2. Pingback: Un symbole brûlant pour la nécropolitique de Bolsonaro ! – Le « cadre temporel » – Génocide pour les peuples autochtones et écocide pour la forêt amazonienne ? | Barbara Crane Navarro

  3. Pingback: Femmes autochtones, femmes originales : « Reboiser les esprits pour la guérison de la Terre ! » | Barbara Crane Navarro

  4. Pingback: « La terre pour les indigènes n’a aucune valeur commerciale, comme dans le sens privé de la possession civile. C’est une relation d’identité, qui inclut la spiritualité et l’existence, et il est possible d’affirmer qu&#

  5. Pingback: « La terre pour les indigènes n’a aucune valeur commerciale, comme dans le sens privé de la possession civile. C’est une relation d’identité, qui inclut la spiritualité et l’existence, et il est possible d’affirmer qu&#

  6. Pingback: « La terre pour les indigènes n’a aucune valeur commerciale, comme dans le sens privé de la possession civile. C’est une relation d’identité, qui inclut la spiritualité et l’existence, et il est possible d’affirmer qu&#

  7. Pingback: « La terre pour les indigènes n’a aucune valeur commerciale, comme dans le sens privé de la possession civile. C’est une relation d’identité, qui inclut la spiritualité et l’existence, et il est possible d’affirmer qu&#

  8. Pingback: « La terre pour les indigènes n’a aucune valeur commerciale, comme dans le sens privé de la possession civile. C’est une relation d’identité, qui inclut la spiritualité et l’existence, et il est possible d’affirmer qu&#

  9. Pingback: « La terre pour les indigènes n’a aucune valeur commerciale, comme dans le sens privé de la possession civile. C’est une relation d’identité, qui inclut la spiritualité et l’existence, et il est possible d’affirmer qu&#

  10. Pingback: « La terre pour les indigènes n’a aucune valeur commerciale, comme dans le sens privé de la possession civile. C’est une relation d’identité, qui inclut la spiritualité et l’existence, et il est possible d’affirmer qu&#

  11. Pingback: « La terre pour les indigènes n’a aucune valeur commerciale, comme dans le sens privé de la possession civile. C’est une relation d’identité, qui inclut la spiritualité et l’existence, et il est possible d’affirmer qu&#

  12. Pingback: « La terre pour les indigènes n’a aucune valeur commerciale, comme dans le sens privé de la possession civile. C’est une relation d’identité, qui inclut la spiritualité et l’existence, et il est possible d’affirmer qu&#

  13. Pingback: « La terre pour les indigènes n’a aucune valeur commerciale, comme dans le sens privé de la possession civile. C’est une relation d’identité, qui inclut la spiritualité et l’existence, et il est possible d’affirmer qu&#

  14. Pingback: Le génocide des peuples autochtones en Amérique du Nord AVANT se produit en Amérique du Sud MAINTENANT ! | Barbara Crane Navarro

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s