JE SUIS LE CLIMAT – 2022 – NEMOURS

LA FORÊT BRÛLE !

Exposition du 30 octobre au 20 novembre 2022

J’ai organisé une exposition d’art sur le climat lors de la « Conférence des Parties sur le changement climatique des Nations Unies » chaque année depuis 2015.

This image has an empty alt attribute; its file name is sculpture-2.jpeg

« La forêt brûlée »
Sculpture – métal et bois – 50×197
Barbara Crane Navarro

« Nous sommes en train de perdre notre guerre suicidaire contre la nature » a déclaré le Secrétaire général de l’ONU António Guterres. « Les pays doivent travailler maintenant pour parvenir à un avenir durable pour les personnes et la planète ou l’interférence imprudente de l’humanité avec la nature aura des conséquences permanentes.

Avec la COP sur le climat, elle devrait jeter les bases d’un accord de paix permanent. »

This image has an empty alt attribute; its file name is jpg_600dpi_thetreeveterinarians_a4_angleanddawn_editsbydawncross_2019.jpg

« Les Vétérinaires de l’Arbre »
Collage de photos – 40×50
Angle & Dawn

Décrivant les peuples autochtones comme des « intendants de la biodiversité », il a souligné que les droits autochtones doivent être reconnus.

Le feu ravage l’Amazonie et les peuples autochtones de la région demandent la protection internationale de la plus grande forêt tropicale du monde.

This image has an empty alt attribute; its file name is two-fire-banners-2-2.jpg

« Témoigner de l’incendie de la forêt »
Photos de Performance « Sculpture de Feu » – imprimées sur toile – 40×80
Christian Savy

Les continents autrefois colonisés et pillés du sud global ; L’Amérique latine et l’Afrique, en première ligne de la crise climatique

Les sociétés internationales ont remplacé les colonisateurs européens d’origine, extrayant de l’or, des diamants, du pétrole et d’autres métaux précieux et ressources minérales, exploitant du bois exotique et faisant le trafic d’animaux sauvages.

L’or extrait illégalement est blanchi sur le marché légal de l’or, procurant d’énormes profits aux cartels de la drogue et aux criminels organisés. Les chaînes d’approvisionnement sont liées à la traite des êtres humains, au travail forcé, à la maltraitance des enfants et à d’autres violations des droits de l’homme.

Le pillage continue sans relâche…


« La forêt brûle – Réflexion sur la rivière »
Peinture – technique mixte sur toile – 85×91

Barbara Crane Navarro

L’humanité a un droit légal à un environnement sain.

Un cadre mondial pour la bio-diversité doit travailler en collaboration avec l’Accord de Paris sur le changement climatique et soutenir les politiques nationales qui s’attaquent aux principaux facteurs de perte de biodiversité, en particulier la consommation frénétique et non durable.

Il doit mettre fin aux subventions perverses, y compris à l’agriculture, qui rentabilisent la destruction de la nature et la pollution de l’environnement. Les banques de développement devraient jouer un rôle clé dans l’intensification du financement climatique et réorienter les fonds vers la réparation des dommages causés à la nature.

This image has an empty alt attribute; its file name is jean-josecc81.jpeg

« Maison communautaire de Piaroa dans la forêt amazonienne »
Maquette – 31×34
Jean José Cadhilac


Il doit travailler à transformer les systèmes comptables nationaux et mondiaux, afin qu’ils reflètent le véritable coût des activités économiques, y compris leur impact sur la nature et le climat.

La réalisation du cadre post-2020 nécessitera un soutien aux pays en développement, y compris des ressources financières importantes et le transfert de technologie.

« À l’approche de la COP27, il est essentiel pour toute l’humanité que nous tenions la promesse de l’Accord de Paris. »

« Notre réponse aujourd’hui ne correspond pas à l’ampleur du défi auquel nous sommes confrontés »

Les futurs conflits ne porteront pas sur l’or et le pétrole, mais sur l’accès à l’eau et à la nourriture.

This image has an empty alt attribute; its file name is 2016.jpeg

« Le Temps Presse ! 2 “
Photo : Exposition : JE SUIS LE CLIMAT –
2016

« JE SUIS LE CLIMAT – 2022 – NEMOURS »

LA FORÊT BRÛLE !

Exposition du 30 octobre au 20 novembre 2022

Peinture, sculpture, installation : Barbara Crane Navarro

Peinture: Constance Mallinson, Artistes Yanomami

Collage de photos : Angle & Dawn

Photo : Christian Savy

Maquette : Jean José Cadilhac

Projection : Barbara Crane Navarro, Ramiro Magalhães

Conception sonore : César Antonio Estay Herrera

Si vous souhaitez planifier une visite à la Bridge Gallery, 77140 Nemours, France, veuillez me contacter à :

b.c.navarro.art@gmail.com

www.barbaranavarro.com

Plus d’information sur l’exposition « Pas de Cartier » est ici :

https://barbara-navarro.com/2022/02/12/non-a-lor-pas-de-cartier-yanomami-et-arbres-mines-dor-et-objets-de-luxe-en-or-exposition-2022/

About Barbara Crane Navarro - Rainforest Art Project

I'm a French artist living near Paris. From 1968 to 1973 I studied at Rhode Island School of Design in Providence, Rhode Island, then at the San Francisco Art Institute in San Francisco, California, for my BFA. My work for many decades has been informed and inspired by time spent with indigenous communities. Various study trips devoted to the exploration of techniques and natural pigments took me originally to the Dogon of Mali, West Africa, and subsequently to Yanomami communities in Venezuela and Brazil. Over many years, during the winters, I studied the techniques of traditional Bogolan painting. Hand woven fabric is dyed with boiled bark from the Wolo tree or crushed leaves from other trees, then painted with mud from the Niger river which oxidizes in contact with the dye. Through the Dogon and the Yanomami, my interest in the multiplicity of techniques and supports for aesthetic expression influenced my artistic practice. The voyages to the Amazon Rainforest have informed several series of paintings created while living among the Yanomami. The support used is roughly woven canvas prepared with acrylic medium then textured with a mixture of sand from the river bank and lava. This supple canvas is then rolled and transported on expeditions into the forest. They are then painted using a mixture of acrylic colors and Achiote and Genipap, the vegetal pigments used by the Yanomami for their ritual body paintings and on practical and shamanic implements. My concern for the ongoing devastation of the Amazon Rainforest has inspired my films and installation projects. Since 2005, I've created a perfomance and film project - Fire Sculpture - to bring urgent attention to Rainforest issues. To protest against the continuing destruction, I've publicly set fire to my totemic sculptures. These burning sculptures symbolize the degradation of nature and the annihilation of indigenous cultures that depend on the forest for their survival.
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

2 Responses to JE SUIS LE CLIMAT – 2022 – NEMOURS

  1. Pingback: JE SUIS LE CLIMAT – 2022 – NEMOURS — Barbara Crane Navarro | Ned Hamson's Second Line View of the News

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s