Déforestation versus peuples autochtones – V « Lorsque vous coupez les arbres, vous agressez les esprits de nos ancêtres. Lorsque vous creusez pour trouver des minéraux, vous empalez le cœur de la Terre. »


Chef Raoni Metuktire

« Lorsque vous coupez les arbres, vous agressez les esprits de nos ancêtres. Lorsque vous creusez pour trouver des minéraux, vous empalez le cœur de la Terre. Et quand vous déversez des poisons sur la terre et dans les rivières – des produits chimiques de l’agriculture et du mercure des mines d’or – vous affaiblissez les esprits, les plantes, les animaux et la terre elle-même. Quand vous affaiblissez la terre comme ça, elle commence à mourir. Si la terre meurt, si notre Terre meurt, alors aucun de nous ne pourra vivre, et nous aussi nous mourrons tous. »

  • Chef Raoni Metuktire

La forêt amazonienne en feu

Maintenant âgé de plus que 90 ans, le chef Raoni Metuktire se bat toujours pour la vie du territoire ancestral de son peuple dans la forêt amazonienne. Il a porté plainte le 22 janvier 2021 devant la Cour pénale internationale de La Haye contre Jair Bolsonaro. Il accuse le président brésilien de crimes contre l’humanité pour ses actes criminels contre les peuples Indigènes d’Amazonie.


Déforestation pour le pâturage du bétail

Le président brésilien d’extrême droite semble souffrir d’amnésie environnementale.

Bolsonaro demande une aide financière à la communauté internationale pour respecter les engagements pris par son pays en 2015 lors du sommet sur le climat à Paris. Mais depuis qu’il est au pouvoir, les corporations agro-industrielles, les sociétés d’exploitation forestière et les orpailleurs et criminels organisés qui les souscrivent n’ont jamais été aussi officiellement encouragés par le gouvernement…


Déforestation pour l’extraction de l’or

En 2015, j’ai demandé au cacique Raoni Metuktire ce que nous pouvions tous faire pour aider les Kayapo et il m’a dit : « Merci de dire aux gens d’arrêter de manger du bœuf. »

Nous pouvons aider les peuples autochtones et la nature en boycottant tous les produits issus de la déforestation ; or, huile de palme, bois exotique, soja, boeuf, etc. !


Enfant Kayapo

About Barbara Crane Navarro - Rainforest Art Project

I'm a French artist living near Paris. From 1968 to 1973 I studied at Rhode Island School of Design in Providence, Rhode Island, then at the San Francisco Art Institute in San Francisco, California, for my BFA. My work for many decades has been informed and inspired by time spent with indigenous communities. Various study trips devoted to the exploration of techniques and natural pigments took me originally to the Dogon of Mali, West Africa, and subsequently to Yanomami communities in Venezuela and Brazil. Over many years, during the winters, I studied the techniques of traditional Bogolan painting. Hand woven fabric is dyed with boiled bark from the Wolo tree or crushed leaves from other trees, then painted with mud from the Niger river which oxidizes in contact with the dye. Through the Dogon and the Yanomami, my interest in the multiplicity of techniques and supports for aesthetic expression influenced my artistic practice. The voyages to the Amazon Rainforest have informed several series of paintings created while living among the Yanomami. The support used is roughly woven canvas prepared with acrylic medium then textured with a mixture of sand from the river bank and lava. This supple canvas is then rolled and transported on expeditions into the forest. They are then painted using a mixture of acrylic colors and Achiote and Genipap, the vegetal pigments used by the Yanomami for their ritual body paintings and on practical and shamanic implements. My concern for the ongoing devastation of the Amazon Rainforest has inspired my films and installation projects. Since 2005, I've created a perfomance and film project - Fire Sculpture - to bring urgent attention to Rainforest issues. To protest against the continuing destruction, I've publicly set fire to my totemic sculptures. These burning sculptures symbolize the degradation of nature and the annihilation of indigenous cultures that depend on the forest for their survival.
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

2 Responses to Déforestation versus peuples autochtones – V « Lorsque vous coupez les arbres, vous agressez les esprits de nos ancêtres. Lorsque vous creusez pour trouver des minéraux, vous empalez le cœur de la Terre. »

  1. Pingback: Déforestation versus peuples autochtones – V « Lorsque vous coupez les arbres, vous agressez … | Ned Hamson's Second Line View of the News

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s