« La grande âme de la forêt est en péril ! – Les gens de la forêt vous appellent. – C’est un cri du peuple Yanomami, c’est un cri de la terre. – Nous appelons à l’aide! »  


Des orpailleurs illégaux prospectent et polluent la forêt et la rivière près d’une maison communale Yanomami

« Aujourd’hui, la situation du peuple Yanomami est très mauvaise à cause de l’invasion incessante des orpailleurs illégaux. Ils ont pollué nos rivières et ruisseaux et la santé de notre communauté est menacée.

La grande âme de la forêt est en péril.

Nous sommes maltraités par les gens du ‘monde de la marchandise’ ». 


Des orpailleurs illégaux prospectent et polluent la forêt et la rivière près d’une maison Yanomami

« Sur les terres Yanomami, il y a 25 000 orpailleurs. Ils disposent également d’hélicoptères pour transporter les marchandises et les équipements vers les sites d’extraction d’or.

Ils apportent du mercure, du pétrole, de l’essence et propagent les maladies des Blancs. Il y a de plus en plus d’avions. Je ne sais pas d’où ils viennent mais il y a beaucoup de chercheurs d’or qui viennent débarquer ici.

Le gouvernement du Brésil ne nous écoute pas et ne veut pas nous voir. Ils ne veulent pas soutenir les gens de la forêt.

Les gens de la forêt vous appellent.

C’est un cri du peuple Yanomami, c’est un cri de la terre.

Nous appelons à l’aide. »

  • Porte-parole et chaman Yanomami Davi Kopenawa

Enfant Yanomami rentrant chez lui à travers la forêt

Veuillez écouter le message du chaman ici :

ÉCOUTER LE MESSAGE DU CHAMAN YANOMAMI – LE PLAIDOYER DE LA FORÊT TROPICALE !

Cette fièvre effrénée de l’or ne contamine pas seulement les terres et les eaux du territoire Yanomami. Près de la ville de Manaus, sur le fleuve Madeira, des centaines de dragues aurifères illégales aspirent le lit du fleuve à la recherche d’or.

Des dragues aurifères illégales opèrent également sur les rivières des terres Yanomami, où elles ont causé la mort de deux enfants :

« Mes grands-parents pêchaient dans cette rivière pour nourrir la communauté. Maintenant, il ne s’agit que de contamination par les boues, l’essence, le diesel et le mercure. Les poissons meurent et notre terre Yanomami se meurt. – Les orpailleurs ont tout pris, notre sécurité et notre santé. » 

Dragage aurifère illégal pompant, aspirant et contaminant la rivière en territoire indigène

S’il vous plaît, aidez à arrêter cette tragédie!

Veuillez boycotter l’or !


Plus de 500 dragues illégales d’extraction d’or pompent, aspirent et contaminent la rivière en territoire indigène Mura.

Les dommages environnementaux sont incalculables.

About Barbara Crane Navarro - Rainforest Art Project

I'm a French artist living near Paris. From 1968 to 1973 I studied at Rhode Island School of Design in Providence, Rhode Island, then at the San Francisco Art Institute in San Francisco, California, for my BFA. My work for many decades has been informed and inspired by time spent with indigenous communities. Various study trips devoted to the exploration of techniques and natural pigments took me originally to the Dogon of Mali, West Africa, and subsequently to Yanomami communities in Venezuela and Brazil. Over many years, during the winters, I studied the techniques of traditional Bogolan painting. Hand woven fabric is dyed with boiled bark from the Wolo tree or crushed leaves from other trees, then painted with mud from the Niger river which oxidizes in contact with the dye. Through the Dogon and the Yanomami, my interest in the multiplicity of techniques and supports for aesthetic expression influenced my artistic practice. The voyages to the Amazon Rainforest have informed several series of paintings created while living among the Yanomami. The support used is roughly woven canvas prepared with acrylic medium then textured with a mixture of sand from the river bank and lava. This supple canvas is then rolled and transported on expeditions into the forest. They are then painted using a mixture of acrylic colors and Achiote and Genipap, the vegetal pigments used by the Yanomami for their ritual body paintings and on practical and shamanic implements. My concern for the ongoing devastation of the Amazon Rainforest has inspired my films and installation projects. Since 2005, I've created a perfomance and film project - Fire Sculpture - to bring urgent attention to Rainforest issues. To protest against the continuing destruction, I've publicly set fire to my totemic sculptures. These burning sculptures symbolize the degradation of nature and the annihilation of indigenous cultures that depend on the forest for their survival.
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

2 Responses to « La grande âme de la forêt est en péril ! – Les gens de la forêt vous appellent. – C’est un cri du peuple Yanomami, c’est un cri de la terre. – Nous appelons à l’aide! »  

  1. Pingback: « La grande âme de la forêt est en péril ! – Les gens de la forêt vous appellent. – C’est un cri du peuple Yanomami, c’est un cri de la terre. – Nous appelons à l’aide! »   — Barbara Crane Navarro | Ned Hamson's Second Line V

  2. Pingback: « La grande âme de la forêt est en péril ! – Les gens de la forêt vous appellent. – C’est un cri du peuple Yanomami, c’est un cri de la terre. – Nous appelons à l’aide! »   — Barbara Crane Navarro – Tiny Life

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s