De nombreux acheteurs d’or établis dans les pays riches ; La Suisse, le Canada, et le Royaume-Uni ont acheté 72 % des exportations d’or du Brésil et contribuent à la violence, la déforestation, la pollution et la contamination mortelle au mercure associées à l’extraction illégale d’or ! – Si vous achetez ou portez de l’or, cela pourrait aussi être lié à vous !


Maison communale Yanomami

« Mes ancêtres sont morts de la même chose à laquelle je fais face maintenant ; l’exploitation illégale de l’or et les épidémies propagées par les mineurs. Les mineurs d’or apportent Covid-19 xawara et violence. »

  • Dario Kopenawa Yanomami

Déforestation et contamination par les orpailleurs en territoire autochtone

Début novembre 2021, Dario Kopenawa Yanomami a appris le récent meurtre de trois de ses proches dans une communauté reculée de Moxihatëtëa  par des orpailleurs illégaux. Son inquiétude est que, puisque les chercheurs d’or et les éléments criminels qui les soutiennent deviennent de plus en plus violents, il pourrait y avoir un autre incident comme la tuerie de Haximu en 1993 au cours duquel seize Yanomami ont été massacrés par des chercheurs d’or. Les survivants de Haximu se souviennent : « Les orpailleurs ont tué nos frères et sœurs et ont également tué notre père à coups de machette ; certains d’entre eux ont été tués avec des armes à feu. »


Les survivants du massacre de Haximu tenant les restes incinérés de leurs proches assassinés

« Ce sont des plaies ouvertes contaminées au mercure par l’extraction de l’or dans notre Terre Yanomami.

L’exploitation aurifère explose et se rapproche de plus en plus de nos familles !

Il est plus que temps d’en finir ! »

  • Dario Kopenawa Yanomami

L’or ne vaut pas la dévastation qu’il cause !

Oui, il est plus que temps d’en finir !

Aidez-nous à mettre fin à ce cycle de déforestation et de dévastation !

Veuillez boycotter tous les produits issus de la déforestation ; or, huile de palme, bœuf, soja, bois exotique, pierres précieuses, etc. !

Veuillez acheter des articles de saison d’origine locale qui ne sont pas transportés à 3 000 kilomètres de distance !

Pour plus de détails concernant le marchandisage de l’or utilisant des Yanomami et des arbres, veuillez consulter ici :

La MORT de la NATURE pour la Marchandise d’Or et de Diamant – L’Art du Greenwashing par les marchands de luxe et de la mort de la nature et des peuples indigènes … dans leurs propres mots …actualisé 2021

About Barbara Crane Navarro - Rainforest Art Project

I'm a French artist living near Paris. From 1968 to 1973 I studied at Rhode Island School of Design in Providence, Rhode Island, then at the San Francisco Art Institute in San Francisco, California, for my BFA. My work for many decades has been informed and inspired by time spent with indigenous communities. Various study trips devoted to the exploration of techniques and natural pigments took me originally to the Dogon of Mali, West Africa, and subsequently to Yanomami communities in Venezuela and Brazil. Over many years, during the winters, I studied the techniques of traditional Bogolan painting. Hand woven fabric is dyed with boiled bark from the Wolo tree or crushed leaves from other trees, then painted with mud from the Niger river which oxidizes in contact with the dye. Through the Dogon and the Yanomami, my interest in the multiplicity of techniques and supports for aesthetic expression influenced my artistic practice. The voyages to the Amazon Rainforest have informed several series of paintings created while living among the Yanomami. The support used is roughly woven canvas prepared with acrylic medium then textured with a mixture of sand from the river bank and lava. This supple canvas is then rolled and transported on expeditions into the forest. They are then painted using a mixture of acrylic colors and Achiote and Genipap, the vegetal pigments used by the Yanomami for their ritual body paintings and on practical and shamanic implements. My concern for the ongoing devastation of the Amazon Rainforest has inspired my films and installation projects. Since 2005, I've created a perfomance and film project - Fire Sculpture - to bring urgent attention to Rainforest issues. To protest against the continuing destruction, I've publicly set fire to my totemic sculptures. These burning sculptures symbolize the degradation of nature and the annihilation of indigenous cultures that depend on the forest for their survival.
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

3 Responses to De nombreux acheteurs d’or établis dans les pays riches ; La Suisse, le Canada, et le Royaume-Uni ont acheté 72 % des exportations d’or du Brésil et contribuent à la violence, la déforestation, la pollution et la contamination mortelle au mercure associées à l’extraction illégale d’or ! – Si vous achetez ou portez de l’or, cela pourrait aussi être lié à vous !

  1. Pingback: De nombreux acheteurs d’or établis dans les pays riches ; La Suisse, le Canada, et le Royaume-Uni ont acheté 72 % des exportations d’or du Brésil et contribuent à la violence, la déforestation, la pollution et la contamination mortelle au mercure

  2. Pingback: De nombreux acheteurs d’or établis dans les pays riches ; La Suisse, le Canada, et le Royaume-Uni ont acheté 72 % des exportations d’or du Brésil et contribuent à la violence, la déforestation, la pollution et la contamination mortelle au mercure

  3. Pingback: De nombreux acheteurs d’or établis dans les pays riches ; La Suisse, le Canada, et le Royaume-Uni ont acheté 72 % des exportations d’or du Brésil et contribuent à la violence, la déforestation, la pollution et la contamination mortelle au mercure

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s